Dans un contexte de mobilisation citoyenne croissante, 60 organisations engagées dans la transition écologique et la lutte contre la précarité (Alternatiba, Emmaüs, Greenpeace, le mouvement Colibris, les coopératives Enercoop, le Mouvement pour l’économie Solidaire, Mobicoop, Attac France… etc…) ont contribué à l’élaboration d’un « Pacte pour la Transition ». Il s’agit d’un programme de 32 mesures concrètes à proposer aux listes de candidat-e-s pour les élections municipales de mars 2020.

Ces organisations travaillaient déjà ensemble depuis des années dans le cadre du Collectif pour la Transition Citoyenne (cf, entre autres, la Fête des Possibles). Elles se sont mises d’accord sur un constat : la transition écologique et solidaire se fera d’abord à l’échelle locale, et les échéances électorales de mars 2020 en seront une étape décisive.

Pendant plus de 18 mois, elles ont élaboré un programme, le Pacte pour la Transition, constitué de 32 mesures concrètes permettant de construire des communes plus écologiques et plus justes. Ces mesures couvrent toutes les facettes de la vie d’une commune, depuis l’éclairage public jusqu’aux cantines scolaires et aux transports.

Depuis leur publication en mai dernier, des habitants de 1600 communes se sont déjà engagés pour porter ces revendications. De Lyon à l’île de la Réunion, de la vallée de l’Arve à Paris, des réunions publiques, des consultations, des rencontres avec les candidats ont lieu toutes les semaines. Ces habitants – pour beaucoup des primo-militants, mais aussi des membres actifs des associations représentées localement – espèrent parvenir à construire un projet pour leur commune, en associant les organisations locales et les élus de bonne volonté.

Avec ses fameuses 32 mesures, le PACTE propose des fiches techniques très détaillées, élaborées par des « experts » membres des associations participantes, ainsi que des outils de communication adaptables localement (flyers, affiches…). Une newsletter bi-mensuelle est publiée pour apporter des informations complémentaires aux collectifs qui se constituent.

L’idée étant de faire signer des engagements sur au moins dix mesures aux listes candidates qui sont contactées, mais aussi de suivre la mise en œuvre des mesures après l’élection.

Toutes les informations et les ressources mises à disposition sont consultables et téléchargeables sur le site www.pacte-transition.org