Mobilisation contre la libération des déchets radioactifs issus du démantèlement des installations nucléaires.

 

Il ne faut pas ouvrir la boite de Pandore!

Les autorités s’apprêtent à lever l’interdiction d’utiliser les matériaux contaminés issus du

démantèlement des installations nucléaires. Si leur contamination ne dépasse pas certaines limites (dénommées « seuils de libération »), les matériaux ne seront plus considérés comme radioactifs ni soumis à aucun contrôle. Les déchets métalliques sont la première catégorie qui pourra être recyclée en dehors de l’industrie nucléaire.

La décision a été prise sur la base de rapports partiels et partiaux, au terme de débats biaisés qui s’efforcent d’escamoter les problèmes plutôt que de les faire émerger. Une fois de plus, l’option retenue consiste à alléger les charges pour les producteurs de déchets radioactifs en transférant les risques sur la population. Les effets des faibles doses de rayonnement sont sous-évalués et encore mal connus : décider de « libérer » des centaines de milliers de tonnes de métaux contaminés est irresponsable.

La CRIIRAD appelle la population à s’informer et à agir.

Documents de la CRIIRAD

S’informerSynthèse de 4 pages

Lire et signer l’appelhttp://www.criirad.org/mobilisation/campagne-2021/2021-03-23_seuils_appel.docx.pdf

Signer l’appelhttps://www.wesign.it/fr/environnement/non-a-la-liberation-des-dechets-radioactifs-dans-le-domaine-public-?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Appel__signatures_seuils_de_libration_mail_associations_deuxime_cercle&utm_medium=email

Catégories : Actualités