Communiqué de Presse, le 10 Novembre / Avancer brusquement un calendrier de travaux de 6 mois, profiter du confinement de la population pour s’éviter tout risque de contestation et faire fi des recours en justice toujours en cours : encore un exercice de démocratie et de transparence réussi pour le syndicat mixte Stations des Bauges…

Syndicat mixte Stations des Bauges, qui a lancé ce lundi 09 novembre 2020 le décapage des terres végétales sur le site de la future retenue collinaire de la Féclaz.

Le précédent président du syndicat annonçait pourtant dans la presse en mai dernier, un début de travaux au plus tôt au printemps 2021. La raison publiquement invoquée de cette accélération brutale du calendrier est mentionnée dans un courrier aux habitants daté du 03 novembre : ne pas « perturber la faune locale 1».
La raison réelle est tout autre, présentée de façon décomplexée lors du conseil municipal des Désert du 06 octobre dernier 2 mais judicieusement non inscrite au compte-rendu 3 : ne pas prendre le risque de perdre les subventions de la Région en cas de changement de majorité régionale aux prochaines
élections.

Cet empressement traduit la fébrilité d’élu·e·s parfaitement conscient·e·s du caractère écocide, coûteux et obsolète de ce projet, mais prêt·e·s à tout pour profiter encore tant qu’ils et elles peuvent du modèle économique où l’argent public finance l’impasse écologique, le gaspillage des ressources en eau, la consommation d’énergie et l’artificialisation des terres.
Les Amis de la Terre Savoie, Youth For Climate Chambéry et Extinction Rebellion Chambéry exigent l’arrêt immédiat des travaux et le renoncement à ce projet absurde, au profit d’investissements ouvrant une perspective réelle de transition sur le plateau de la Féclaz.

Si les conditions sanitaires transforment nos possibilités de mobilisation, nos organisations sont plus que jamais déterminées à lutter contre la création de cette retenue et appellent toutes celleset ceux qui souhaitent se mobiliser à nous rejoindre pour poursuivre la résistance.

Nous avons également appris qu’un engin de chantier a été dégradé dans la nuit du 09 novembre. Aucune des organisations signataires de ce communiqué de presse n’est responsable de cette action. Nous ignorons qui en est à l’origine et poursuivrons la lutte contre ce projet avec les moyens qui sont les nôtres, notamment l’introduction de recours devant le tribunal administratif de Grenoble. Il est d’ailleurs fort regrettable que les travaux aient été engagés sans attendre que les juges aient statué sur le recours contentieux déposé le 20 août 2020.

Pour plus d’informations :
retenuefeclaz@protonmail.com
06 37 54 47 60 ou 06 15 74 84 65

Notes
Extinction Rebellion
s’appuie sur dix principes, qui incluent : l’action non-violente, le respect des individus et une participation équitable, l’autonomie et la décentralisation pour une mobilisation de masse organisée, la construction d’une culture régénératrice favorisant la résilience.
Pour en savoir plus : https://extinctionrebellion.fr / https://www.facebook.com/xrfranceYouth for Climate est un mouvement de jeunes qui se mobilisent pour le climat, l’environnement, et l’écologie. Véritable carrefour des mobilisations écologistes jeunes, Youth for Climate France crée des liens entre les différentes mobilisations locales, et référence les nombreuses initiatives militantes à travers toute la France.
Pour en savoir plus : https://youthforclimate.fr / https://www.facebook.com/youthforclimatechamberyLes Amis de la Terre
Créé en 1970, la fédération Les Amis de la Terre est aujourd’hui présente dans 70 pays et milite pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Leur approche intègre à la fois des problématiques sociales, économiques et environnementales et exposent les mécanismes économiques et politiques à l’origine du dérèglement climatique, du pillage des ressources naturelles et de l’aggravation des inégalités.
Pour en savoir plus : https://www.amisdelaterre.org / https://www.facebook.com/amisdelaterre73